Interview pour RFI international donnée en 2009 en Equateur à l'occasion de mon exposition MUJERES DE IRAN à Cuenca. 

Vidéo réalisée par FR3 Bourgogne en 2004 à l'occasion de mon exposition dans les Cuisines Ducales à Dijon.

Interview réalisée à l'occasion de mon exposition OBJECTIF MONDE à la galerie CADAIN, rue Quincampoix à Paris.

Montage vidéo FEMMES JE VOUS AIME réalisé par Lyubima Konstantinova sur une chanson de Souad Massi.

Présentation de mon livre PAROLES DE FEMMES à l'occasion d'une exposition qui s'est tenue au domaine de la Roche d'Hys.

 

 

Article paru dans un magazine japonais à l'occasion d'une exposition collective qui se tient chaque année place Maubert à Paris. En voici la traduction de cet article

Artistes de Paris – Le photographe Bernard Russo

Quarante artistes ont participé au salon en plein air d’art contemporain « Place aux Artistes ! ». Parmi eux, quatre ou cinq photographes, dont Bernard Russo, qui photographie ses voyages aux quatre coins du monde, comme en Asie ou au Moyen-Orient.

Sur son stand, une dizaine de photographies en vente, accrochées au mur. Au centre, les clichés d’une rizière en Asie, d’une femme marchant dans un temple ; de l’autre côté, des clichés capturant des scènes sereines de sociétés islamiques. Un homme assis face à une mosquée, et de nombreux pigeons s’envolant autour de lui. C’étaient des photos imprégnées de nostalgie, un monde différent de celui des clichés journalistiques capturant la violence ou les drames.

Je me suis d’abord demandé si à notre époque, où la photo se décline bien sûr dans les magazines, et dans de multiples reproductions sur internet, il était encore pertinent de vendre des clichés à l’unité. Peut-être parce que je n’avais encore jamais vu de ventes de photographies de la sorte. Dans mon imagination, on ne pouvait qu’acheter des livres de photos dans une quelconque librairie.

Même si le talent de monsieur Russo est certain, est-ce que la photographie est une chose que l’on peut vendre au coin d’une rue de nos jours ? Tantôt il s’asseyait sur une chaise, se levait, et semblait s’immerger dans la quiétude d’un moment confortable.

C’est alors que j’ai assisté à la scène où un homme imposant lui a acheté une photo. Un homme barbu, débordant de vitalité, qui semblait moyen-oriental, ou d’ethnie arabe. Il avait acquis le cliché d’un jeune homme portant à l’épaule une pièce de bœuf tout juste sortie de l’abattoir. La côte de bœuf, devenue un bloc de rouge et de blanc, sautait aux yeux. C’était un cliché pris au marché d’Athènes, un monde bien différent des paisibles rizières d’Asie. L’homme ayant acheté cette photo nous a déclaré :

« Dans cette photo, il y a le drame de la vie et de la mort. Tout y est condensé. Et puis, on peut aussi y voir l’image du cadavre du Christ que l’on a porté. C’est une photo fabuleuse. »

Je n’avais d’abord même pas remarqué cette image, mais vu ainsi, il est vrai qu’il y avait de la vigueur dans ce cliché. Cependant, je n’avais pas vu sa valeur. C’est parce que j’ai assisté au choix de cette œuvre par un autre que moi que j’ai pu ouvrir les yeux. L’homme avait demandé à monsieur Russo une chose : sa signature, au dos de la photo.

« C’est important, » nous a-t-il dit. C’est une œuvre forgée par l’œil et la main du photographe, un point de contact entre les hommes. La signature laissée au dos de la photo est comme un symbole de ce lien.

Et puis, je l’ai remarqué plus tard, la directrice artistique de cette exposition, Véronique Perriol, avait choisi ce cliché pour illustrer la page de présentation des photographes, dans l’en-tête Atlas. J’ai pu ainsi de nouveau sentir l’acuité de son regard.

 

 

Article paru à l'occasion de mon exposition à Blagoevgrad, Bulgarie à la galerie AZ.

 

Article paru dans la publication de l'Alliance Française de Sofia à l'occasion de mon exposition. L'article complet est visible ici.

Article de M. DARD paru dans le Bien Public à l'occasion de mon exposition à Bouilland sous le patronage du Foyer Rural.

 

Article paru à l'occasion de mon exposition à la Bellevilloise, à Paris.

 

Une série d'articles parus dans la presse équatorienne à l'occasion de mon exposition MUJERES DE IRAN à l'Alliance Française de CUENCA, Equateur.

Article paru à l'occasion de mon exposition à la Galerie de l'Oratoire à Beaune.

 

Article paru à l'occasion de mon exposition THE HIDDEN FACE OF IRAN à l'Institut du monde arabo-islamique d'EXETER.